Homepage nl | fr | en

Expositions - Jean-Loïc Belhomme (Belom) - France

Partager sur Twitter
Partager sur Facebook
Partager par e-mail

Retour

De 12 avril jusqu'à 21 juin 2020

Afin de ralentir la propagation du COVID-19, l'ECC sera fermé jusq'au 19 avril.

 

Jean-Loïc Belhomme (Belom) est né en 1950 près de Rennes. Il dévore les aventures de Mickey et de Tintin avant de s'essayer lui-même au dessin. Baccalauréat en poche, il passe une année à l'Ecole des Beaux-Arts de Rennes avant d'obtenir un Diplôme Universitaire d'Etudes Littéraires en psychologie puis un BTS de publicité.

 

Après avoir travaillé dans un studio de création graphique, Belhomme devient directeur artistique pour différentes agences de publicité. En 1982, encouragé par la publication de ses premiers dessins dans Le Pèlerin, La vie, Djin ou Formule 1, il abandonne la publicité pour se lancer dans la bande-dessinée.

 

Dans la presse, les collaborations de Belom sont nombreuses (Ouest-France, Presse-Océan, Circus, Lui, A Suivre, Pilote ... ) et lui valent d'être reconnu, notamment par Jacques Glénat, qui publie ‘Ça occupe’ (1983) et ‘Et que ça saute’ (1984). Ce sont là les deux premiers livres d'une longue série que Bélom signera en tant que dessinateur et/ou scénariste. Il dessine ainsi aussi pour Spirou, Télérama Junior, Fluide Glacial, Le Point, Marianne, Détective, Le Figaro Littéraire, J'aime Lire, L'équipe ...

 

Ayant participé à de nombreuses expositions à travers le monde, Belom a reçu en 2018 le 1e Prix de la World Gallery of Cartoons et en 2017 le 2e Prix de l'Euro­Kartoenale ‘L’Ame’ de Kruishoutem. Et l’année passeé il a gagné le Prix de l’ECC dans notre Euro-kartoenale ‘Le Mur’.

 

“Métier de clown”
tout enfant, dans les années 50-60, je recherchais les dessins humoristiques qui pullulaient dans les journaux et magazines. Je ne me doutais pas encore que ce pouvait être un métier, mais l’envie était née, et je me suis mis à copier ces dessinateurs qui m’apportaient autant de plaisir (Bellus, Aldebert, Faizant, Chaval, Bosc, Mose, Gad… et Sempé). Sempé, avec tout son univers, et Reiser, avec son trait expressif, ont fait mon initiation. Et même, si aujourd’hui la presse ‘formatée’ boude le dessin d’humour, la passion est toujours présente. Utilisant peu le crayon à papier et la gomme, je continue à tracer au roller noir mes ‘gros nez’!”

 

Vous pouvez visiter son exposition dans l'ECC du 12 avril au 21 juin 2020 chaque dimanche de 10 à 12 et de 14 à 17 h. Les autres jours sur rendez-vous pour groupes à partir de 10 personnes.