Logo Facebook Logo Twitter Logo Pinterest Logo Tripadvisor
Homepage nl | fr | en

Expositions - Max Tilgenkamp

Partager sur Twitter
Partager sur Facebook
Partager par e-mail

Retour

De 29 septembre jusqu'à 22 décembre 2019

Max Tilgenkamp (pseudonyme Stripmax) est un illustrateur belge, dessinateur de presse et de bandes dessinées. Il est né le 26 août 1978 à Bruxelles. Il a publié dans plusieurs journaux et magazines comme entre autres Le Soir, Metro, Trends Tendance, Moustique, Le Vif l’Express, Psikopat, Action Laïque, La ligue des Droits de l’Homme.

 

Après ses humanités littéraires classiques, il réussit son Bachelor en bandes dessinées à Saint-Luc Bruxelles (1998-2001). Après un bref passage en graphisme à l’Erg-Bruxelles (Ecole de recherche graphique), il entame sa carrière dans un bureau publicitaire en tant que responsable d’illustrations et d’animations flash.

 

En 2005, il quitte le monde de la publicité et se lance à son compte en tant que dessinateur de presse et bandes dessinées. Il participe à des collectifs indépendants de bandes dessinées, de graphisme et de musique (Plin tub', Foton, Home records...) dans lesquels il se réjouit de créer pas mal d’affiches de concerts et d’évènements ainsi que des pochettes de CD et DVD. Et en plus il dessine les bandes dessinées pour Fanzines (Lapsus, detruitu, …).

 

En 2006, il a eu sa première publication dans le journal Le Soir et même à l’heure actuelle il y remplace régulièrement Pierre Kroll. Un an après il commence ses publications dans le magazine Psikopat et le journal Metro Belgique pour lequel il fournit chaque semaine son strip politique. Puis en 2009, il devient l’illustrateur officiel des publications trimestrielles de la Ligue des Droits de l’Homme. Plus récemment, en 2015 et 2016 le Trend Tendance publie ses illustrations d’actualité pleine page et à ce même moment Stripmax adhère au collectif belge de dessinateurs de presse ‘The Cartoonist’. En plus de tout ça il continue en tant qu’artiste graphique indépendant et illustre ainsi des couvertures de livres, des affiches et des logogrammes.

 

L’œuvre de Stripmax est fort caractérisé par ses influences diverses et variées. Il tire son inspiration du cinéma, de la littérature, de la BD, de l’Art, de la philosophie, de la culture pop et de la télévision dont il avoue être pathologiquement accro. En dessins de presse et bandes-dessinées, ses références sont principalement anglo-saxonnes pour leur ton plus « éditorial » qu’humoristique. Même si il reste un énorme fan du style corrosif de Charlie Hebdo et Hara-kiri.

 

Grand lecteur et collectionneur des strips-comix (Max l’explorateur, B.C., Cul de Sac, Peanuts, Hagar Dunor, Mafalda, etc). Il essaye dans son travail d’y retranscrire cette simplicité, cette efficacité typique des strips-comix. On retrouve aussi dans son travail un gout certain pour l’humour absurde, quelque chose de Roland Topor, des Monty Python et de Benny Hill. Mais aussi du monde politique contemporain qui rivalise d’absurdité et de non-sens, surtout dans cette Belgique aux institutions kafkaïennes.

 

Techniquement, son style très léché a pour principale caractéristique de mêler photographie, dessin assisté par ordinateur et dessin direct. Le tout savamment orchestré en numérique via photoshop. Cette technique laborieuse et chronophage va à l’encontre des contraintes classiques du dessin de presse, où la rapidité d’exécution est primordiale. Mais c’est ce style qui rend son travail unique.

 

www.stripmax.com

 

Vous pouvez visiter son exposition dans l'ECC du 29 septembre au 22 décembre 2019, chaque dimanche de 10 à 12 et de 14 à 17 h. Les autres jours sur rendez-vous pour groupes à partir de 10 personnes.