Logo Facebook Logo Twitter Logo Pinterest Logo Tripadvisor
Homepage nl | fr | en

Expositions passées - Vladimir Kazanevsky

Partager sur Twitter
Partager sur Facebook
Partager par e-mail

Retour

De 28 septembre jusqu'à 21 décembre 2014

Vladimir KAZANEVSKY est un cartoonist de renommée mondiale.
Il est né en 1950 à Lebedin, Ukraine. Il vit et travaille à Kiev. En 1973 il obtient le diplôme en ‘Cosmic Radiophysics’ et en 1984 celui de ‘Press Artist’ à l’Institut de Journalisme de Kiev.

Ses dessins humoristiques ont été publiés dans de nombreux journaux et magazines du monde entier (le Japon, la Russie, l’Ukraine, la Suisse, les Etats-Unis, l’Allemagne…). Il a gagné plus de 400 prix aux concours de dessins humoristiques dans 49 pays, entre autres à Kruishoutem en 1993 lors de l’Euro-Kartoenale avec le thème ‘’La Magie’’.

Il donne des conférences et organise des séminaires sur la théorie de l’art des dessins humoristiques à Hawaï, Californie, Paris, Luxembourg, Bologne, Osaka, Ankara, Téhéran, Corée du Sud… Il a publié bon nombre de livres : Heads (Belgique 1995 et Ukraine 2000), Revelation of Elderly Cupid (Ukraine 1993), Homo Gibber (Suisse, 2007), Vladimir Kazanevsky – Modern World Cartoonist (Chine 2004), Neck (Ukraine 2010), Art of Modern Cartoon (2003).

 

Il a eu des expositions personnelles en Ukraine, Roumanie, France, Californie, Japon, Iran… et quelques petites expositions en Belgique (Bruxelles 1992, Kruishoutem 1995, Anvers 1996, Louvain 1994, 1996 et 2000, Houthalen-Helchteren 2011). Cette fois-ci, une plus grande exposition à l’European Cartoon Center, couvre toute son œuvre.

 

Il est entre autres renommé pour ses personnages et animaux sans têtes, pour la poésie sans mots. Il a étudié les secrets de l’Univers et a finalement choisi le microcosme de l’âme humaine.

 

‘’Les gens avec leurs propres têtes sont censés être heureux, en pleine santé et intelligents. Il n’y aurait plus de guerres, de drogues, de prostitution… Mais ils ont jeté délibérément leurs têtes. Ils ont décidé que l’âme se trouvait dans leurs talons, ou dans leurs cœurs, leurs vésicules biliaires, leurs estomacs, mais plus dans leurs têtes. C’est ainsi qu’ils ont commencé à vivre. Ils ne savent plus penser pour eux-mêmes, et un gouvernement sans tête ne sais pas où il va. Si on regarde autour soi, on remarque ce qu’une société ‘sans tête’ entraîne…’’

 

Vous pouvez visiter l'exposition du 28 septembre au 21 décembre dans l'ECC, chaque dimanche de 10 à 12 et de 14 à 17 heures, les autres jours sur rendez-vous pour groupes à partir de 10 personnes.